L’absurdité du Bio ou le Sens Commun

L’absurdité du Bio ou le Sens Commun

Nous entendons tous les jours des résultats d’études et recommandations afin de nous éclaircir sur le bio, tels que : c’est une meilleure alimentation ou un grand leurre. Mais tout dépend des points de vue sous lesquels on nous les présente.

Certains assurent et traitent de démontrer les bienfaits d’une alimentation bio, d’autres par contre  rejettent cette idée et à  l’aide d’analyses et chiffres défendent que tout est faux. Mais ce qui est clair tout du moins pour moi, c’est que ces “fous” qui ont toujours cru en la valeur du bio, ne sont ni peu nombreux, ni fous - Partager          . Si on parle tant d’eux dernièrement cela ne peut que signifier une chose, qu’ils sont suffisamment importants pour qu’on en tienne compte.

Et c’est pour cela que je suis agacée de toutes ces batailles et discussions entre les deux camps, qui ne veulent que faire venir de l’eau à leur moulin .Je propose que l’on applique à tout cela un peu de sens commun. Rien de plus… et rien de moins.

Il semble évident que manger des aliments les plus naturels possibles et avec le moins de produits chimiques et industriels soit plus salutaire, ou moins nuisible  pour la santé. N’est-ce pas?

Et de même il est évident que si tout le monde le croyait, le prix des produits bios baisserait, du à l’offre et à la demande, et ainsi ces produits plus accessibles et donc ses ventes augmenteraient au détriment des produits de nombreuses industries et multinationales. Êtes-vous d’accord ?

Détrompons nous et faisons une vraie réflexion .Quel type d’aliment choisisseriez vous si il n’existait pas de différence de prix.

Sachant clairement que c’est logique et que tout le monde le sait, arrêtons de nous en prendre les uns aux autres et respectons une fois pour toute la liberté de choisir de chacun.

Que des gens pour raison de santé ou par caprice, comme vous voulez, préfèrent acquérir des produits qui viennent directement de la campagne au lieu des chambres froides industrielles, ou veulent moins de pesticides, hormones, fertilisants et un long etcetera dans leur organisme à l’heure de manger, est tout autant respectable que ceux qui préfèrent consommer comme toujours, sans payer plus ce qui considèrent la même chose et profiter d’une gamme de produits et une large fourchette de prix dont ils peuvent se bénéficier.

Qui est le plus malin des deux ?

Ce sont des études d’une Université x ou y qui vont nous le dire ?

Ne sommes-nous pas assez grands pour savoir quelle est ou quelles sont nos priorités ?

Donc, s’il vous plait, laissez que chacun  s’alimente comme bon lui semble, et enfin le respect est aussi une bonne manière de s’alimenter.

Santé!

Share this post
  , , , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et lorsque vous naviguez vous donnez votre accord de son utilisation. Seules les informations anonymes sont collectées. Consultez notre Politique des cookies pour résoudre les doutes! ACEPTAR

Aviso de cookies